live au Non_Jazz @Les Nautes, Paris, 8 novembre

Le NJ Nautes live

Le Non_Jazz

– – – – mercredi 08 Novembre 2017 – – – – –

LEA BERTUCCI /us
SUN COLOR /es
GAËL SEGALEN/ fr
MINIFER / fr

20:00 portes

20:30 1er set

6€

===============================

LEA BERTUCCI /us new york

jeune artiste sonore / compositrice dont le travail incorpore
assemblages / collages sur bande, diffusions multi-canaux, manipulation électronique visant à créer un jeu subtil et minimal
sur les harmoniques & dissonances microtonales (la plupart du temps via divers lecteurs de bandes / cassettes
aux propriétés spécifiques).

Partant souvent des sons / notes jouées avec un saxophone alto et /ou une clarinette basse (instruments qu’elle pratique depuis l’âge de neuf ans),
elle focalise son attention sur la durée, la dilatation, la suspension – des sons et du temps – ainsi que la détérioration /altération du signal,

en poursuivant un travail explorant les rapports entre divers phénomènes acoustiques et la résonance biologique, jouant
aussi sur la spécificité de l’espace où se tient la performance et se rapprochant de la drone music
(sans que ses compositions en soient complètement).

Sur All That Is Solid Melts Into Air, une cassette publiée sur le label NNA en début d’année, elle continue cette démarche,
se penchant cette fois-ci sur deux instruments à cordes (violoncelle et alto) confrontés, dans une étreinte plus organique qu’antinomique,
aux sons “concrets” “couchés” sur bande magnétique.

Parmi ses influences / fascinations de longue date et / ou du moment, elle cite volontiers Julius Eastman, Éliane Radigue, La Monte Young, Daphne Oram,
Albert Ayler, Morton Feldman ou William Basinski, sans oublier les musiques traditionnelles (Burundi, Finlande, Bulgarie, Éthiopie, Iles Salomon – “etc”).

GAËL SEGALEN/ fr paris
“Des sciences humaines à la radio, à la prise de son pour le cinéma, à la pratique du field recording, à la pédagogie, à l’art/l’interaction sonore, à la composition musicale,
depuis 20 ans Gaël Segalen synthétise expériences éclectiques et voyages et appelle son projet IhearU car il met l’accent sur la relation directe à l’autre par le son.
Elle canalise la rencontre dans des temps privilégiés, improvisés, suspendus et jubilatoires, offrant un espace vital à qui prend le micro.

Pour la fabrication, elle pense que tous les sons qu’elle a collectés à l’extérieur et manipulés dans son studio peuvent coexister dans de nouveaux arrangements,
cherchant à transposer la complexité de la vie en un esprit ouvert. Ses compositions électroniques de forme libre évoquent l’expérience de la multiplicité et du chaos,
soit la possibilité d’écouter de plusieurs point de vue, plusieurs sons à la fois, une infinité ? (la “polyécoute”). Elle s’attache à révéler la structure rythmique unique
contenue en chaque son, soit une pratique qu’elle définit de “Danceable Field Recording”.

A noter également qu’elle anime des ateliers de création sonore auprès de “publics spécifiques”, et compose la musique pour des projets visuels, souvent à partir d’archives sonores.

Elle est également collaboratrice sur certains projets d’art sonore du Collectif Mu depuis 10 ans, et a obtenu un diplôme de composition électroacoustique
sous la direction de Christine Groult au conservatoire de Pantin.

SUN COLOR /es barcelona
Projet électronique / électro-acoustique du Vénézuélien Julio Cesar PALACIO, combinant trompette, synthé(s) modulaire(s) + autres bricoles électroniques.

[ Genres: Experimental Composition, Granular Synthesis, Abstract, Noise…
]

MINIFER / fr paris
est le projet électronique / “ludique” (il adore ce mot) / indescriptible du dessinateur Mehdi Hercberg aka Shoboshobo
(responsable par ailleurs aussi d’une mémorable série de concerts perpétrés sous cette identité-ci,
“dans le temps”).

“I can’t say much about the music as, after many listen, it’s still a mystery to me (and that’s always a good thing).
Don’t expect anything that you’ve heard before.”
(Scum Yr Earth blurb)

Fly:: CL

fb https://www.facebook.com/events/1920494628203616/

L’Ange le Sage